Parcours : Parents endeuillés après un décès périnatal

 

 

Description du projet PARCOURS

Au Canada, on estime qu’une grossesse sur cinq se termine par un décès périnatal. Pour les parents et leurs proches, le décès périnatal est sans contredit un événement dévastateur de la vie. Plusieurs travaux, y compris les nôtres, montrent clairement les répercussions d’un deuil périnatal chez les pères. Pourtant, ceux-ci sont rarement pris en compte dans les politiques et les services mis en place en contexte de deuil périnatal. Par exemple, bien qu’on connaisse les bienfaits des groupes de deuil sur les mères, on ignore si ce service répond aux besoins précis des hommes, et si (et dans quelle mesure) il contribue au fonctionnement des hommes et des femmes dans leur vie, une lacune que vise à combler cette étude.


Les principaux objectifs du projet PARCOURS

  • Mieux comprendre comment la participation des pères et des mères à un groupe de soutien de deuil après un décès périnatal contribue à leur fonctionnement dans leur vie.
  • Comparer l’expérience des couples qui ont participé ensemble aux rencontres d’un groupe de soutien de deuil à celle de couples dont l’un des parents a peu ou pas participé au groupe ou qui ont eu recours à d’autres services.
  • Mieux comprendre ce qui rejoint ou non les hommes dans les services lors d’un deuil (ex. groupes de deuil, aide psychologique, soutien en ligne, etc).


Le projet PARCOURS vous intéresse?

Nous cherchons à recruter 150 pères et 150 mères ayant vécu le décès de leur enfant en période périnatale depuis le 30 janvier 2020, sur tout le territoire du Québec.

  • Vous avez vécu le décès de votre bébé pendant la grossesse (ex. fausse couche, IMG, mortinaissance), pendant l’accouchement ou dans le mois suivant sa naissance ?
  • Vous ou l’autre parent (ou les deux) avez eu recours à des services après le décès ? Par exemples :
    -Participé à une ou des sessions de groupe de soutien au deuil, en présence ou en ligne ?
    -Utilisé des services d’aide psychologique, consulté des plates-formes virtuelles, assisté à des cafés-causeries ?
    -Vous ou l’autre parent (ou les deux) auriez aimé recevoir des services, mais ils n’étaient pas disponibles dans votre région?
  • Vous êtes âgés de 18 ans et plus et vous êtes capables de lire le français?
Nous voulons connaître votre expérience!

 

Pour participer

  • Compléter un questionnaire en ligne, d’une durée de 20 à 30 minutes. Des questions vous seront posées sur les services utilisés ou non, votre bien-être psychologique, votre relation avec votre partenaire et votre réseau, ainsi que des informations plus générales (ex. âge, suivi de grossesse, etc).

    Pour accéder au questionnaire du projet PARCOURS (CISSS de Laval et Montérégie Ouest)
    Cliquez ici

    Pour accéder au questionnaire du projet PARCOURS (partout ailleurs au Québec)
    Cliquez ici

    Quarante parents seront invités à participer à une entrevue, pour explorer plus en détails leur expérience des services, et ce, par télé-présence. Si cela vous intéresse, vous devez cocher votre intérêt et laisser vos coordonnées. Seule la chercheure principale et la coordonnatrice de l’étude auront accès à votre courriel, afin de préserver votre anonymat.

  • Une carte cadeau des Libraires d’une valeur de 25$ sera tirée à chaque tranche de 30 participants au questionnaire. Une compensation de 20$ sera remise pour chaque entrevue sous forme de carte-cadeau.


À quelles fins vos informations seront-elles utilisées?

  • Vos réponses aideront à améliorer les services pour mieux répondre aux besoins des deux parents lors d’un décès périnatal.
  • L’étude, financée par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) a reçu l’approbation éthique de l’Université du Québec en Outaouais (#2020-711) et du CISSS de Laval (#MP-35-2022-926). Les informations que vous fournissez seront anonymes. Cela signifie que nous ne pourrons pas vous identifier, ni identifier vos réponses.

La chercheure principale

Francine de Montigny, Ph.D., O.Q. est professeure titulaire en sciences infirmières à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la santé psychosociale des familles (2010-2020), elle a été chercheure boursière sénior du Fonds Québécois de recherche en santé de 2008 à 2020. Elle dirige le Centre d’études et de recherche en intervention familiale et le Regroupement Paternité, famille et société (FQRSC). Elle est officière de l’Ordre National du Québec (2017) et récipiendaire du prix scientifique du Québec Marie-Andrée Bertrand (2018).

Les co-chercheurs

  • Giulia Corno, Ph.D., psychologie, Université du Québec en Outaouais.
  • Deborah, Da Costa, Ph.D., psychologie, professeure au département de médecine, Université McGill.
  • Diane Dubeau, Ph.D., psychologie développementale, professeure en psychoéducation et psychologie, Université du Québec en Outaouais.
  • Christine Gervais, Inf.,  Ph.D., psychologie, professeure en sciences infirmières à l’Université du Québec en Outaouais.
  • Dominique Lalande, Ph.D. c. en psychologie, Université du Québec en Outaouais.
  • Sophie Meunier, Ph.D., psychologie, professeure en psychologie, Université du Québec à Montréal.
  • Raphaële Noël, Ph.D., psychologie, professeure en psychologie, Université du Québec à Montréal.
  • Katherine Peloquin, Ph.D., psychologie, professeure en psychologie, Université de Montréal.
  • Tamarha Pierce, Ph.D., psychologie, professeure en psychologie et sciences sociales, Université Laval.
  • Chantal Verdon, inf. Ph.D., sciences infirmières, professeure en sciences infirmières, Université du Québec en Outaouais.


Des questions ?

Communiquez avec Isabelle Landry, infirmière, coordonnatrice de recherche de l’étude à l’adresse courriel suivante: parcours@uqo.ca ou au téléphone: 819-595-3900, poste 2261.